Sport et fibromyalgie : loin d’être incompatible

Sommaire

Toute personne fibromyalgique, quel que soit son état de santé, doit pratiquer une activité physique régulière.

En effet, un cercle vicieux peut rapidement s’installer : les douleurs liées à la fibromyalgie empêchent les malades de bouger (l’activité physique est jugée comme un facteur aggravant pour 94 % des patients), mais moins ils restent actifs et plus les douleurs s’accentuent.

Il est donc primordial de conserver une activité physique d’intensité faible ou moyenne. Le point sur les sports bénéfiques aux fibromyalgiques ainsi que leurs vertus.

Bienfaits du sport pour lutter contre la fibromyalgie

« Une remise en mouvement précoce via une activité physique adaptée est l’un des aspects centraux de la prise en charge afin, entre autres, de prévenir ou de limiter le déconditionnement physique. »

Source : Inserm. Fibromyalgie. Collection Expertise collective. Montrouge : EDP Sciences, 2020.

Le sport permet aux fibromyalgiques, en complément d'un traitement adapté, de :

  • repousser l'invalidité ;
  • diminuer les douleurs du quotidien ;
  • optimiser l'action des traitements médicaux et naturels ;
  • garder le moral ;
  • améliorer les fonctions cognitives.

De plus, l'activité sportive favorise la perte de poids qui pourrait, selon certaines études, réduire la douleur et la fatigue associée.

Attention : ne vous jetez pas à corps perdu dans une activité sportive qui demande une obligation de résultat, au risque de voir vos symptômes s’aggraver.

Fibromyalgie : conseils pour une activité physique bénéfique

Toutefois, vous pouvez aller à votre rythme, il n'est pas nécessaire de suivre un entraînement intensif. Plusieurs revues systématiques et méta-analyses récentes démontrent l’efficacité et l’innocuité à court et à moyen terme d’exercices aérobies.

Quelques pistes :

  • Marchez au moins 30 minutes par jour.
  • Pratiquez des sports doux d’endurance type : aérobic, aquagym, natation, jogging, vélo, etc.
  • Le tout est d’arriver à être actif une demie-heure par jour, sans forcément avoir un véritable programme sportif. Il suffit de prendre quelques bons réflexes, comme :
    • prendre les escaliers au lieu de l’ascenseur,
    • marcher d’un pas plus soutenu,
    • tondre sa pelouse ou arracher les mauvaises herbes, etc.

Une étude a montré que sur un groupe de fibromyalgiques, 1/3 d’entre eux voient leurs douleurs diminuer de 35 % en pratiquant 30 minutes de sport entre 5 et 7 jours par semaine.

À noter : il est important de pratiquer une activité physique adaptée à votre état de santé. Pour être certain que le sport choisi vous convient, demandez conseil à votre médecin.

Depuis le 1er mars 2017, les médecins peuvent prescrire une activité physique adaptée aux patients atteints d'une affection de longue durée.

Après un bilan fonctionnel, le médecin peut confier la dispense de cette activité à un professionnel de santé (masseur-kinésithérapeute, ergothérapeute ou psychomotricien) ou à un professionnel titulaire d'un diplôme dans le domaine de l'activité physique adaptée, ou une certification de qualification. Cette supervision semble indispensable pour un effet thérapeutique optimal.

Pratiquez des thérapies de mouvement méditatif comme le Yoga, le Tai-chi ou le Qi Gong si vous avez du mal à suivre des programmes d’exercices plus classiques.

À ce jour, le sport sur ordonnance n'est pas remboursé par la Sécurité sociale. Les patients peuvent éventuellement se tourner vers leur mutuelle.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider